Spectacle

ROM

Ilona Lackovà

Sylvain Stawski

2018

Nouvelle version du spectacle "Je suis née sous une bonne étoile".

 

Un plateau de théâtre désert, une servante et quelques néons pour éclairer l’espace. Un homme raconte et chante l’histoire de son clan celui des Roms.

Ce peuple qui n’a toujours pas droit à une existence normale est abandonné sur le bord du chemin. Persécutés, les roms sont le bouc émissaire parfait pour nos politiques démunies face au problème tsigane qu’elles souhaitent voir disparaître.

Le récit fascinant de la vie d’une femme, Ilona Lackovà, qui lutte pour une meilleure entente entre des mondes qui ne se comprennent pas.

J’ai voulu ce moment d’intimité théâtrale festif, joyeux et profond. Un récit entremêlé de chants traditionnels tsiganes, où les rires, les pleurs, les cris, les silences s’entrechoquent pour mieux nous faire entendre la richesse de ce peuple.

J’ai souhaité une scène vide, un lieu de mémoire et d’oubli, où tout peut exister et renaître.

J’ai souhaité un dénuement de l’outil théâtral (scénographie/lumières…) pour que résonnent les mots d’Ilona Lackovà.

J’ai souhaité sortir de ce Folklore Tsigane quhttps://www.ladepeche.fr/article/2018/11/09/2902866-en-residence-pour-deux-spectacles-sur-les-oublies.htmli ne fait que rassurer les gadjé.

Un costume imaginé par Margarita Ospina.

Un spectacle pouvant se jouer partout, dans tous les lieux, maisons, appartements, dehors, dedans, les théâtres, les dessous de scènes, les bars…… porter cette parole d’espérance.

Ilona Lackovà c’est le Romipen : la tradition, la culture, la langue romani, mais c’est aussi un regard tsigane, lucide et critique.

C’est aussi un témoignage exceptionnel sur la seconde guerre mondiale, un témoignage rare et précieux.

Une ironie décapante qui permet de ressentir la vie sociale et culturelle des Roms, les joies, les peines, les fêtes et les drames, les difficultés de logement, de travail, de scolarisation, et les pratiques politiques dans un contexte de rejet et de racisme toujours d’actualité.

 

Note d’intention de Sylvain Stawski.

 

 

Ils parlent du spectacle :

 

Aritcle sur ROM : ROM article

 

Article sur ROM par La Dépêche : https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/02/2898859-rom-sylvain-stawski-fait-vivre-mots-ilona-lackova.html


Interview de Sylvain Stawski par la Dépêche : https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/09/2902866-en-residence-pour-deux-spectacles-sur-les-oublies.html


Présentation de ROM par le théâtre de l'Usine de Saint-Céré :http://theatredelusine-saintcere.com/spectacles/552/rom/

D’Ilona Lackovà 

Adapté du récit recueilli par Milena Hübschmannovà,

Traduit du tchèque par Frédéric Bègue,

Edité dans la collection Interface,               

Centre de recherches tsiganes, L’Harmattan

 

Jeu et mise en scène : Sylvain Stawski

Assistants à la mise en scène : Carole Got

Adaptation Sylvain Stawski et Magali Mougel

 

Lumières : en cours

Création costumes : Margarita Ospina

Photographies : Muriel Stawski/Lorie Guilbert

Administration : Thomas Desfossé

Communication : Lorie Guilbert

Une production de la D8 compagnie.

 

THEATRE DE

L’ARENTELLE    Coproduction du Théâtre de l’Arentelle (48) avec l’aide à la résidence de la DRAC LR 

 

     Coproduction du Théâtre de Vénissieux (69)

 

      Avec l’aide du Avec le soutien de la commune de Dio et Valquieres (34) et du théâtre de Clermont l’Hérault  (34) 

 

 

    Ce spectacle reçoit le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon